Un marathon, des potes et un podium

Bonjour fidèle lecteur et bienvenu futur fidèle

CR du marathon de Cernay la ville du 03/01/16

Ce marathon est devenu une sorte de rituel de debut d’année.
Je cours pas mal en ce moment mais je ne nourris pas d’ambition pour cette course. J’aimerais juste finir entre 4h et 4h30 (le plus proche possible des 4h me ferait bien sûr plaisir)

Avant la course il y a les potes Twittos; @Kalipointbarre, @The_Fire_Fly, @Marilynth et les @LapinsRunners. On échange sur la course, la saison à venir, les projets de chacun et chacune. C’est un bon moment qui fait vite passer le temps et nous amène rapidement au départ.

image

Le départ justement, il est un peu bizarre. Un départ en deux temps mais on ne comprend pas vraiment quand ça part. Mais comme devant ça cours, on y go.

Je pars sans montre, sans chrono, sans GPS…du pur feeling.

Carole m’a annoncé être satisfaite a moins de 4h30. Comme je me juge a peu près au même niveau je la garde en ligne de mire un petit moment. ..jusqu’à un 1er arret pipi…puis un 2e….puis un 3e…..
3 pipis avant même d’atteindre le panneau 10km. Et pas 3 gouttes!!! De beaux pipis qui te laissent le temps de voir defiler un grands nombre de runner (qui doivent sûrement se dire :’mais il pisse encore celui la’).
Bref je passe finalement le 10km. J’entends un runner dire a son collègue 1h01.

Bon c’est honnête. J’ai cherché a m’économiser, j’ai fait pipi, il y a la pluie, ce putain de vent (oui parce que par moment, il y a vraiment un putain de vent) donc ça correspond a peu près a ce que j’attendais.

Je ne sais plus a quel moment mais le semi et le marathon se sont séparés. ..et du coup y a plus énormément de monde. Donc j’essaie de me concentrer un max sur mes sensations.
Et c’est un peu étrange. J’ai par moment une pointe au tendon d’Achille droit. Et cette douleur ressemble a celle que j’ai l’année dernière sur ce même marathon.
Du coup j’ai l’impression de faire le yoyo…ralentir un peu quand je sens la douleur et relancer quand je ne sens plus rien (oui parce qu’on est quand même sur une course et donc je veux quand même faire de mon mieux)

Au passage du 20e je décide de regarder l’heure sur mon portable. ..avec la pluie dessus, il me semble voir 48…. le depart était à 8h45…donc je dois etre a 2h03.
Sur le coup ça me fait un peu chier de constater que j’ai été moins rapide sur le 2e 10km.
Tant pis je décide de ne plus regarder l’heure jusqu’à la fin.
Quelques côtes puis un faux plat montant et on arrive sur une partie du parcours emprunté au debut.
J’ai eu de très bonnes jambes sur cette portion du parcours et j’ai eu le sentiment d’accélérer un peu.

Peu après le 25e j’aperçois enfin Carole au loin. ..je me dis que je suis peut etre toujours en course pour les 4h30.
Je double Carole au pied d’une cote et poursuis mon effort. Je ne ressens plus rien au tendon.
Je me demande si je n’accelere pas trop tot…il y 2-3km de cote vers le 32e km qui sont assez exigeants (elles ont d’ailleurs eut ma peau l’année dernière)
Mais les sensations sont bonnes. ..et puis je commence a doubler pas mal de monde à la peine.
C’est un peu plaisant de se dire que je suis chaud quand les autres commencent à fatiguer…du coup ça me booste.

Au pied de cette fameuse belle côte, les sensations sont toujours très bonnes alors je ne ralentis pas.
Je rejoins Emir…il marche!! Je n’en reviens pas. Emir qui marche sur un marathon.
Mentalement Les Lapins sont sur une autre planète donc je suis sûr qu’en le poussant un peu il va me suivre.
Et c’est ce qu’il se passe. Il me suit mais m’annonce qu’on est a 11km/h et qu’il ne suivra pas longtemps. ..bien sûr je n’y crois pas. Mais c’est malheureusement vrai.
Je finis la côte sur un gros rythme en doublant également @The_Fire_Fly
En haut de la côte je suis quasi sûr de réussir a finir sur un gros rythme.
Donc j’envoie tout ce qu’il me reste.
Ces 7 derniers kilomètres se passent a merveille. Je suis sur un gros rythme et c’est très jouissif de voir les runners que je double essayer de voir si je porte bien un dossard du marathon.

Les 2 derniers kilomètres sont un peu durs mais je sais que c’est la fin alors je ne lâche pas
Un sprint de la mort qui tue et je passe la ligne.

Lorsque je coupe Strava. ..je vois 3h51?? Sérieux??
Je vais voir un runner arrivé juste derrière moi…il me confirme le chrono!! Je kiff ma race et pendant quelques minutes je suis Leonardo Di Caprio dans Titanic qui plane a l’avant du bateau (bah quoi il faut bien quelques références pour mon public féminin 🙂 )

Ensuite direction le buffet. On échange un peu avec les autres runners, puis je suis interviewé par le speaker à cause de mon maillot du Kenya.

Je n’ai malheureusement pas recroisé @The_Fire_Fly mais j’ai encore échangé avec @Kalipointbarre et surtout les @LapinsRunners. Et échanger avec les @LapinsRunners c’est echanger avec tout le monde parce que tout le monde les connait!!!

En bonus:
Devant le prix de l’inscription 1 semaine avant, je voulais faire le semi. Mais lorsque j’ai annoncé ça, on m’a proposé un dossard pour le marathon. Bah j’ai dit oui..normal. .
Sauf que c’était un dossard féminin. ..du coup j’ai fini 4e féminine au scratch et 2e veterane!!! Et oui fidèle lecteur, un podium féminin ça reste un podium!!! (En vrai je suis 88e mais je m’en fou ce qui compte c’est le podium!!) En tout cas, je suis vraiment satisfaite de ce résultat et j’espère collecter plein d’autres bouquet de fleurs cette saison 🙂

Bonus n°2:
J’ai donc eu une dotation féminine. ..pour toi fidèle lecteur, je t’offre mon corps dans un tee shirt coupe femme taille S!!!
image

Pour résumer, c’était une super matinée; une course qui se passe bien, des gens sympa, des potes…

En appuyant ici vous pourrez voir l’article des @LapinsRunners ainsi que leur vidéo (dans laquelle j’ai accepté un défi lancé par Emir. La photo précédente peut d’ailleurs servir de point de départ à ce défi)

A bientôt et bon running

Publicités