Runner en mousse

Bonjour fidèle lecteur et bienvenu futur fidèle lecteur

CR des 100km de Steenwerck

Autant le dire tout de suite j’ai abandonné au km 53.

J’avais prévu de courir au cardio, en respectant 70% de ma FCM, ce qui devait me faire tenir à 9 – 9,2km/h (en tout cas c’est comme ça que ça se passait pendant mes entraînements)

Tout semblait se dérouler comme prévu (j’ai finalement couru 55% du temps  entre 60 et 70% de ma FCM et 44% du temps entre 50 et 60%!!!)

Sauf que voilà, après 35km j’avais déjà les jambes fatiguées et je ne me sentais pas combatif. .. Le moral a lâché complètement au km50… J’étais persuadé d’approcher le 55e….ça m’a flingué sur place.

Du coup j’ai marché jusqu’à la salle et le 53e km. J’ai pris 15min de pause. …je fais quoi? je repars, je repars pas…je dors et je dors pas….finalement j’ai mis le nez dehors, j’ai eu froid, super froid…donc j’ai abandonné!

En fait, j’ai préféré m’arrêter là plutôt que de forcer et me blesser pour un chrono qui n’allait pas me satisfaire.

Pour moi je ne considère pas ça comme un échec, c’est pire, je me sens minable…

Finir son marathon en 4h10 quand on vise 4h, c’est un echec. Finir a la 120e place sur 200 quand on vise la 1ere moitié c’est un echec. Mais abandonné au bout de 53km quand on veut faire un sub12h sur 100bornes. ..juste parce qu’on a un mental en mousse dans un corps en carton mouillé, ce n’est pas un échec, c’est la honte et c’est tout

Bon je vais pas faire que chialer, me plaindre et m’apitoyer sur mon sort (même si ça fait du bien de temps en temps 🙂 ) Tout bourriquot que je suis j’ai quand même essayé de comprendre ce qu’il s’est passé et pourquoi j’ai lamentablement échoué.

1. Comme tout se passait bien j’ai zappé de mon esprit une chose importante: a cause d’une blessure, je n’ai pas couru en janvier et fevrier….du coup 11 semaines de prepa en partant de zéro, c’est beaucoup trop court pour un ultra

2. La prepa: forcément vu le temps qui m’était imparti, je n’ai pas fait assez de volume…. (par contre mon rythme etait bon; 20km en 2h02 a 131pulses de moyenne c’est pas mal…bah quoi je peux quand même me la peter un peu non 🙂 )

3. Mon ego: trop sûr de moi et donc pas assez combatif!!! J’étais tellement sûr que j’allais faire sub12h que je ne me suis pas préparé à me battre. …ça allait se faire facilement, sans forcer (oui il m’arrive d’être un peu con…mais c’est rare quand même 🙂 )

4. Mon poids: j’avais commencé a faire des efforts, ça marchait bien…et j’ai lâché l’affaire. . Je m’y remets!!!

5. Ça je suis pas sûr mais j’ai déjà eu cette sensation aux 24h de Rennes l’an passé: en courant au cardio et donc lentement, j’ai l’impression que je rentre dans ma course assez tardivement….j’ai le sentiment de ne pas me battre et de subir la course. En même temps je ne tiens pas la route en courant lentement alors si je vais vite je vais craquer encore plus tôt !

Avant de passer à la suite je voulais absolument remercier David et Émile pour leur accueil ( avec une mention spéciale pour David qui a en plus fait le taxi).
Un petit coucou également à Clément avec qui j’ai passé une partie de la nuit.
Et un gros bisous aux Lapins que j’ai vu a plusieurs reprises mais surtout pendant le début de leur course.

Et c’est quoi la suite? Bah je suis inscrit à l’Ultramarin le 26 juin….177km limité a 42heures…
Quand j’y pense maintenant je ne sais vraiment pas ce qui m’est passé par la tête quand je me suis inscrit. Mais bon à 90€ l’inscription, il est hors de question que je me défile.
J’ai déjà repris le chemin de l’entraînement en essayant de faire pas mal de volume pour essayer de quand même finir…même si je dois mettre 41h59….
Et maintenant la vidéo des 100bornes. ..enfin des 53.

vidéo

A bientôt et bon running.

Publicités